April 28, 2019

Commentary for Libération

Présidentielle en Ukraine : l’humoriste Zelensky ne fait pas rire les Russes

Par Veronika Dorman

«La Russie se préparait au scénario selon lequel Porochenko irait jusqu’à tronquer le scrutin pour gagner, ce qui lui permettait de ne pas reconnaître les résultats de l’élection, comme frauduleuse, et de rompre radicalement toutes les relations», analyse la politologue Tatiana Stanovaya, du cabinet d’expertise R.Politik.

Face à la victoire de plus en plus certaine de Zelensky, la Russie garde la même ligne. Si beaucoup d’Ukrainiens le préfèrent au président sortant, car il représente le changement et qu’il ne peut pas être pire que Porochenko, devenu insupportable, au Kremlin on attend de voir. D’autant que le comédien néophyte en politique n’a jamais exposé de programme clair, tout en misant sur une unification de tous les Ukrainiens, par-dessus la fracture traditionnelle Est-Ouest. «Le rapport à Zelensky est ambivalent, poursuit Stanovaya. On ne comprend pas ce qu’il a dans le ventre, son degré d’autonomie, dans quelle mesure il peut s’entendre avec les élites ukrainiennes, quels sont ses projets pour le Donbass, s’il est totalement dépendant de la conjoncture intérieure.»

Tout dépendra donc de la ligne qu’adoptera, s’il est élu, Zelensky. «S’il s’engage à perpétuer la ligne dure de son prédécesseur, en réclamant la Crimée, le Donbass, des compensations, alors la réponse sera dure aussi. Par exemple l’accélération de la distribution de passeports russes aux habitants des régions séparatistes du Donbass», explique Stanovaya. Mais même s’il montre patte blanche et apparaît ouvert à la négociation avec la Russie, jamais il ne pourra mener une politique favorable aux intérêts du Kremlin.