figaro-logo

Tatiana Stanovaya: «La Russie veut un partenaire prévisible et stable»

ENTRETIEN – «Quelle que soit l’issue de la crise au Kazakhstan, toute nouvelle configuration du pouvoir conviendra au Kremlin, à condition que ce pouvoir soit capable d’agir», analyse la spécialiste de la politique russe.

Spécialiste de la politique russe, Tatiana Stanovaya est l’auteur de R.Politik, un bulletin bimensuel d’analyse de la politique russe.

LE FIGARO.- Quel regard porte la Russie sur la crise actuelle au Kazakhstan?

TATIANA STANOVAYA. – La Russie a comme principal objectif de conserver un partenaire prévisible et stable. Au Kazakhstan, plus tôt la situation se stabilise, mieux c’est pour Moscou. Il est important de comprendre que quelle que soit l’issue de la crise, toute nouvelle configuration du pouvoir kazakhstanais conviendra au Kremlin, à condition que ce pouvoir soit capable d’agir. Moscou part de l’hypothèse que toute l’élite kazakhstanaise est bien disposée à son égard. Notons que les manifestations actuelles n’ont pas de leader.

READ MORE

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Cookies & Privacy

By continuing to browse, you are agreeing to our use of cookies as explained in our Conditions générales.

Sign up for our emails!

Receive updates and news from R.Politik

Your email is safe with us, we don’t spam.