challenges-logo-1
“Macron dit clairement que le passage de la confrontation à une véritable coopération dépend largement de la Russie et de son comportement, de la résolution des problèmes en Ukraine et en Syrie, du comportement du Kremlin envers les démocraties occidentales (notamment les cyberattaques)”, estime Tatiana Stoyanova, politologue et directrice du groupe d’expert R.Politik. “Il place la balle dans le camp russe, ce qui est inacceptable pour Poutine. Je n’ai vu absolument aucun signe montrant que Macron s’adoucit ou change d’attitude envers la Russie. Il ne fait qu’augmenter la mise dans le dialogue avec Moscou, en jouant autant sur le bâton que sur la carotte”. 
“Je ne pense pas que cela crée une nouvelle situation. Les sanctions n’ont pas stoppé la coopération, qui se poursuit en dépit des sanctions. Il n’y a pas d’accélération, mais un désir évident des deux côtés pour trouver des mécanismes permettant de les contourner”, estime Tatiana Stoyanova.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Cookies & Privacy

By continuing to browse, you are agreeing to our use of cookies as explained in our Conditions générales.

Sign up for our emails!

Receive updates and news from R.Politik

Your email is safe with us, we don’t spam.