le-journal-liberation

Russie : le comédien Oustinov relâché

Par Veronika Dorman
Un nouveau rapport de force entre le pouvoir et la société semble en effet s’esquisser, mais le dernier rétropédalage n’est «ni un dégel, ni une libéralisation», tempère Tatiana Stanovaya, du think tank R.Politik. «C’est le signe qu’il n’y a pas, au sein du pouvoir, de vision unifiée sur la manière de gérer la situation avec les contestations et leur répression à Moscou, qu’il réagit, puis corrige ses décisions. Quant à la société, elle se mobilise de plus en plus parce qu’elle a évolué, mais aussi parce que les siloviki [organes de l’appareil policier et judiciaire, ndlr] se sont lâchés et dépassent les bornes», sans même plus prendre la peine de faire semblant de convoquer la loi, dans le cas des derniers procès à Moscou.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Cookies & Privacy

By continuing to browse, you are agreeing to our use of cookies as explained in our Conditions générales.

Sign up for our emails!

Receive updates and news from R.Politik

Your email is safe with us, we don’t spam.